Municipalité et Discours

LE MOT DE MONSIEUR LE MAIRE

« Bienvenue sur le site internet de la commune de Prades sur Vernazobre.

Situé à l’ouest du département de l’Hérault entre mer et montagne, notre village à tradition viticole est réputé pour sa qualité de vie. Le nouveau mode de communication que nous mettons à votre disposition complète les différents guides régionaux que vous auriez pu découvrir.Plus dynamique, plus réactif, il séduira je l’espère de nombreux internautes intéressés par notre commune.

D’un clic, vous accèderez à toutes les informations pratiques et fonctionnelles relatives à la vie quotidienne qui nous permettrons d’entretenir des échanges plus directs.

Avec la spécificité de son terroir classé AOP Saint-Chinian, la qualité de ses vins reconnus dans le monde entier pouvant être dégustés sur place dans nos caves particulières, avec un comité des fêtes qui grâce à son dynamisme nous propose un grand nombre de festivités annuelles, je formule le souhait que ce site, par son utilisation, vous soit agréable et profitable et qu’il contribue à tisser les liens de convivialité nécessaire au fondement de notre identité communale. » (Jean-Marie Milhau – Maire de la commune)

Élu pour 6 ans le 23 Mars 2014, le conseil municipal se compose de 10 membres :


Maire : Mr MILHAU Jean-Marie

1er Adjoint : Mr CODOU Roch
2e Adjoint : Mr GRASSET Vincent
3e Adjoint : Mr POUX Patrice

Mr CULIOLI Jean-Marc
Mr DEPAULE Michel
Mr JOUGLA Alexandre
Mr LEFEVRE Serge
Mr MAGE Yoan
Mr PETIT Xavier


Les agents à votre service :
au secrétariat de mairie : Claire Bailly
à l’épicerie multi-services  et à l’agence postale communale : Patricia Grasset et Catherine Perez
aux services techniques : Didier Garcia

Le secrétariat de mairie est ouvert au public du mardi au vendredi de 9h00 à 11h45
Le multi-services et l’agence postale communale sont ouverts aux public du lundi au samedi de 9h00 à 12h00

DISCOURS DU 14 JUILLET 2019

Nous fêtons aujourd’hui une date fondatrice pour notre pays. Le 14 juillet est un moment historique, celui de la prise de la Bastille en 1789. C’est surtout aussi, un moment politique, celui de la fête de la Fédération qui s’est déroulée à Paris un an plus tard. Le 14 juillet 1790, les parisiens se sont réunis sur le champ de Mars pour marquer leur volonté de concorde nationale. Au milieu d’une foule importante et des députés de 83 départements, le roi a prêté serment à la nation et à la Loi. C’est cet esprit de concorde avec ses valeurs que nous honorons.

Cet acte a pour fondement la proclamation des droits de l’homme et du citoyen. La liberté, le droit au respect de la propriété privée, la sureté des personnes et des biens la résistance à l’oppression…etc. Il n’est jamais inutile de rappeler ces droits, encore trop souvent remis en question, bafoués ou méconnus.

Cet acte a aussi pour fondement la République. Le 14 juillet 1789 symbolise l’intervention du peuple dans le déroulement de sa propre histoire. De « sujet » il devient acteur, agissant de façon autonome sur les événements. De cet acte fondateur découlent nombre de principes sur lesquels reposent aujourd’hui nos valeurs nationales : Les droits de l’homme, la liberté de la presse, la liberté d’association, l’instruction laïque gratuite et obligatoire, la séparation des églises et de l’Etat, la liberté syndicale, le suffrage universel.

Ces conquêtes politiques sont essentielles. Essentielles au sens d’indispensables à notre vie au quotidien. Mais au-delà au sens du fonctionnement de notre société, de notre pays. En fêtant le 14 juillet, nous réaffirmons notre attachement à cet héritage et aux valeurs Républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité qu’il promeut.

Il nous revient à tous, élus comme citoyens et citoyennes de préserver et d’entretenir cet héritage. Plus de deux siècles nous séparent de la prise de la Bastille. Pour autant, qui pourrait affirmer que tout cela est acquis. Non rien n’est jamais acquis aux peuples. La vigilance est de rigueur. Notre responsabilité à toutes et à tous est entière.

Vive le 14 juillet, Vive la Liberté, la Fraternité et la Laïcité.

Vive PRADES.

(Jean-Marie Milhau – 14 juillet 2019)

 

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE POUR LA NOUVELLE ANNÉE 2019

Monsieur le député, Madame la vice-présidente du conseil départemental, Messieurs les représentants des corps constitués des pompiers et gendarmerie, Messieurs les Maires, Mesdames les Maires, Messieurs les Présidents des Associations, chers pradéennes et pradéens, Mesdames et Messieurs.

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille pour cette traditionnelle cérémonie des vœux, moment privilégié mais aussi temps de convivialité et de rencontre. J’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une Belle Année 2019, santé bien sûr mais aussi épanouissement dans votre vie familiale, professionnelle, associative.

Mais comme la tradition veut que le Maire fasse le bilan de l’année écoulée puis présenter les projets pour 2019, je ne peux commencer sans vous parler du sentiment d’effroi et de douleur pour notre République une fois encore frappée en son cœur en fin d’année au Marché de Noël de Strasbourg et d’avoir une pensée pour les familles touchées par ce drame inacceptable.

De même, il m’est impossible de ne pas dire l’inquiétude que j’ai, vu le climat social qu’il y a actuellement sur notre pays. En tant que Maire mais aussi comme retraité de la viticulture, je me suis arrêté quelque fois pour discuter sur les points de rencontres et soutenir les gilets jaunes pour leur dire que je partage leurs revendications, leur combat devant l’injustice sociale et fiscale.

Par contre je ne peux cautionner ces bandes de casseurs qui jettent un discrédit sur un mouvement populaire. Je condamne fermement les agressions sur nos parlementaires, nos corps constitués : pompiers, gendarmes. Je vous donne d’abord deux chiffres qui en disent plus qu’un discours : sur notre territoire en 2018 la caserne de pompiers de Saint-Chinian a dépassé les 350 interventions, alors que la gendarmerie de Murviel-les-Béziers dont nous dépendons ont chiffré plus de 900 crimes et délits (12 interventions sur Prades). Respect pour ces hommes qui assurent notre sécurité au péril de leur vie (dernièrement, explosion de gaz sur Paris).

En 2018 nous avons amélioré la cour de la salle des associations avec la création d’une nouvelle entrée (portillon pour raison de sécurité pour les fêtes) nous avons bétonné la montée du cimetière neuf ainsi que le chemin des boriettes pour un montant global de 20 000 €, grâce à la subvention du FAIC 2017 allouée par le département de 13 500 € (entreprise Frances).

Nous avons investi sur les armoires sécurisées et plus pratiques dans le bureau du secrétariat et pour le rangement dans l’atelier municipal et se mettre aux normes de sécurité. Par contre nous n’avons pu réaliser deux chantiers promis : Celui de la rue Bel Air, eau et assainissement, repoussé en 2019, nous avions des priorités, notamment sur Assignan, plus urgentes (canalisation à changer). Le syndicat est devenu un SIVOM en s’associant avec Cazouls qui était en régie, conséquence de la loi Notre : Le président du Sivom  restant Thierry Cazals, avec comme directrice Dominique Fouilhé.

Aux vœux précédents, je vous avais promis que l’on aurait une cuisine et nous l’étrennerions en ce début d’année, nous n’avons pas pu respecter les délais, quelques petits soucis ont retardé la mise en chantier, qui va être effectif dès le 1er trimestre 2019. Elle sera réalisable grâce à une subvention de 13 500 € du département. Ce qui nous amène aux projets 2019, qui devraient être important pour notre commune : donc réalisation de cette cuisine, aménagement des anciens lavoirs avec une subvention de la région de 8 200 € plus complément de la sous-préfecture, emploi du FAIC 2018 avec peut-être indemnisation pour catastrophe naturelle qui servira à la réfection des chemins, travaux d’entretien et de réhabilitation qui vont commencer (Entreprise Loubes sur le chemin de la Rouvelane)… etc

Mais le grand projet d’un mandat d’une équipe municipale pour une commune de la grandeur de Prades est mis en place et va démarrer. En tant que pradéen habitant au village avant d’être Maire, je pensais qu’il fallait trouver une solution pour sécuriser et rendre plus agréable la vie de tous les jours en sécurisant et régularisant la traversée, y compris de réduire la vitesse à l’entrée et la sortie, route de Cessenon.

La solution nous l’avions, le projet a été adopté par le conseil municipal à l’unanimité. Explication :
• Un terrain non constructible qui pouvait le devenir en agrandissant et sécurisant l’entrée et la sortie sur la route départementale avec une grandeur importante (1 bon ha)
• Chance d’avoir le local de la Mairie et tous les réseaux en place.
• Entente avec les personnes concernées

Projet :
• Construire un local technique à côté du cimetière avec un accès aménagé pour la rentrée par en haut, niveau du parking qui sera créé.
• Démolir le local actuel pour dégager et libérer le terrain.
• En entente avec les personnes concernées, récupérer pour l’euro symbolique une grandeur de terrain permettant la mise en place d’un parking de 30 à 40 places.

Le temps d’arriver, la nouvelle municipalité installée, dès 2015 le projet était élaboré dans nos esprits, mais la difficulté était la mise en route car il est prévu aussi  l’aménagement de la route départementale depuis la Mairie, jusqu’à la place du four à pain. Nous avons perdu deux bonnes années : conseils de 3 cabinets, changement de personnes aux services du département (retraite pour Jean-Claude Bourdel, départ de Richard Grangonnet), le temps qui défile, certains conseils me disaient de tout lier, jusqu’au jour où !
La nouvelle tomba : le Président K. Mesquida convoqua au mois de juin les maires qui désiraient, à Montpellier, pour adhérer à Hérault Ingénierie, structure qu’il a eu l’idée de créer pour accompagner ceux qui le demanderaient dans leurs projets. Vous pensez bien qu’à l’inscription peu de petites communes n’ont pas oublié la date : Le Maire de Prades, votre serviteur, qui avait eu accidentellement l’info, avait pris contact dès le mois de mars et s’était positionné.

Dossier n°2, donc le train était en marche, et nous avons beaucoup et bien travaillé avec Christophe Marzat responsable ingénierie du service (le présenter) ainsi qu’avec Serge Stefanini responsable des routes (agence Olonzac). Croyez-moi, votre présence ce soir me réjouit et devant tous, je salue vos compétences et j’en profite pour remercier le Président Mesquida, tu transmettras Marie-Pierre pour toute l’aide amenée au monde rurale. La centaine de projets est dépassée. Donc durant 2019, le projet ayant été délibéré en conseil municipal, va suivre son élaboration ; demande de subvention à tous les niveaux, appel aux entreprises, choix de l’architecte…etc, pour démarrer les travaux début 2020. Dès cette année, réunion avec Serge Stefanini pour prévoir la suite du projet. Coût de l’opération de la 1ère tranche 350 000 € HTVA avec un local pour les chasseurs et un espace à définir pour le comité des fêtes.

Vous voyez mes amis, que le boulot ne va pas manquer mais que malgré les soucis qu’actuellement provoque la fonction il y a des moments de joie quand on arrive à force de travail à faire aboutir un tel projet, comme quand on résout la problématique d’une famille, qu’on récolte un simple sourire ou un merci.

Aussi je vous demanderai d’accepter et surtout de pratiquer ce qui doit être le fil conducteur de notre vie sociale dans notre monde rural pour que le bien vivre ensemble perdure, plus de civisme, plus de citoyenneté, plus de solidarité et si possible, pour ceux qui le peuvent du bénévolat que j’obtiens déjà avec certains pradéens dont je tairai le nom pour ne pas les gêner : Par exemple, depuis 4 ans maintenant avec les communes de Cessenon et de Pierrerue, sous le couvert du CLIC nous avons adhéré à l’opération Monalisa, qui consiste à surveiller l’isolement des personnes en mal être pour une raison ou une autre. Nous avons eu 2 cas sur Prades, ce sont les intervenants de Cessenon qui sont venus, je n’ai encore trouvé de volontaires alors que notre association a été cité en exemple à l’Assemblée Générale d’Angers dernièrement, pour son efficacité et sa mise en place. J’essaye d’assumer Marie-Pierre mais je m’excuse d’avoir loupé quelques rendez-vous.

Je vais terminer en remerciant mes collègues de la Communauté Sud Hérault (un plus pour P. Bardy) ainsi que tout le personnel, pour tout le travail et les mutualisations faite en commun, la réalisation du futur PLUI en voie terminale, grand projet d’urbanisme qui inclura le PLU de Prades, avec ses contraintes, ses soucis pour le conseil municipal et des nuits sans sommeil pour votre Maire.

Enfin je ne peux terminer sans remercier mon conseil municipal et les adjoints qui m’aident à trouver les solutions pour vos souhaits, parfois vos exigences souvent à l’unanimité. Un Grand merci à nos quatre employés municipaux : Claire, Patricia, Didier, Stéphanie auxquels j’ajoute David pour leur travail de qualité, leurs efforts qui sont reconnus par tous et qui améliorent le bien vivre à Prades.
D’ailleurs pour étayer mon propos, cette année à Prades : 5 mariages, 2 naissances pour un 1 seul décès. Pauline Bathès née Escande qui a fêté ses 102 ans, bon pied, bon œil. Il fait quand même bon vivre chez nous. Vive Prades.

Je remercie nos top chefs qui ont préparé ce repas dinatoire et je vous souhaite un bon appétit avec un clin d’œil à Annie Magnas : Bon anniversaire Annie.

(Jean-Marie Milhau – 19 janvier 2019)

 

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE POUR L’ANNÉE 2018

Madame la Vice Présidente du Conseil Départemental Marie Pierre Pons, Monsieur le Président de la communauté des communes Jean-Noël Badenas, Madame et Messieurs les Maires, Monsieur le Lieutenant Tissier commandant de la gendarmerie de Murviel dont dépend notre commune, Monsieur le lieutenant David Mouton commandant la caserne des pompiers de St Chinian, Monsieur David Sylvestre commandant la caserne
de Cessenon sur Orb, mes chers collègues adjoints et élus des conseils municipaux, chères Pradéennes, chers Pradéens.

Rappel : 455 interventions pompier / 891 interventions pour les gendarmes 700 crimes et délits 40% de réussite.

C’est un grand plaisir renouvelé de vous retrouver pour cette cérémonie des vœux à la fois simple et conviviale comme toute à l’image de notre commune.

Je vais commencer par un séquence émotion : C’est d’avoir parmi nous pour la dernier fois en tant que salariée de notre commune celle qui a œuvré depuis trente-six ans comme secrétaire, notre « DGS » à nous : Mireille Pastor. Mireille, tu penses bien que même retraitée tu ne seras pas oubliée lors de nos prochaines manifestations. J’en profite pour souhaiter la bienvenue dans nos locaux à sa remplaçante : Claire Bailly qui a déjà pris ses marques dans son nouveau secrétariat.
Également bienvenue à tous les nouveaux arrivants dans notre village.
Chaque année est marquée par des perspectives et des événements heureux ou malheureux, des douleurs et des bonheurs ressentis personnellement ou collectivement.
Côté des bonheurs, Prades a célébré en 2017, 3 mariages, 4 avis de naissance plus une pensée particulière pour notre centenaire Pauline Barthès qui a fêté le 10 novembre 2017 ses 101 ans bon pied, bon œil. Malheureusement nous avons eu 5 décès.

Après vous avoir souhaité des vœux traditionnels de santé et de réussite, je vais en formuler un plus personnel au niveau de la commune. D’abord ma mission est de nous rassembler pour être plus fort. Ne me laissez pas seul : Je vous assure qu’être Maire rural à Prades c’est aujourd’hui plus que jamais pratiquer un sport de combat avec parfois des décisions délicates à prendre mais que j’assume pleinement. Il faudra être rassemblés encore plus face à un horizon où s’amoncellent les nuages financiers vu les contributions que nous impose l’Etat pour réduire ses déficits : diminution de la DGF, taxe d’habitation supprimée, diminution des subventions, prélèvement énorme sur l’agence de l’eau. C’est ensemble qu’il faudra prendre les bonnes décisions comme nous l’avons fait en 2017.
Cette année nous avons réalisé l’entretien et la réparation de tous les portails communaux, l’entretien des chemins avec l’aide des viticulteurs concernés, la réalisation du barbecue inauguré le 14 juillet dans la cour de cette salle, et surtout les travaux qui ont permis de réunir notre multiservice avec l’agence postale pour ne faire qu’une entité sous la responsabilité de Patricia. Travaux financés pour 50% par la Poste qui a soutenue sans retenue le projet, le trouvant judicieux, amenant une économie importante pour notre budget.

Pour 2018 une fois les vœux passés, ce sont des projet qui vont déboucher pour les uns et démarrer pour les autres avec la remise en état de l’accès du cimetière côté portail cimetière neuf. L’entreprise Frances réalisera les travaux courant 1 er trimestre ainsi que la réfection du chemin des Boriettes ; remise en état des anciens lavoirs municipaux sous réserve de l’accord d’une demande de subvention de l’État sous l’égide de la DETR. Pareil pour la remise en état des canalisations eau et assainissement de la rue Bel Air avec un dossier monté conjointement avec le syndicat de l’eau qui est passé,
depuis le 1 er janvier, régie avec la ville de Cazouls, choix fait pratiquement à l’unanimité des communes concernées. Pour clore les projets 2018, le plus ambitieux sera le prochain rendez-vous que va me fixer Serge Stéfanini responsable de l’agence d’Olonzac dont nous dépendons pour le réseau routier. Le but : aménagement de la traversée de notre village. Une pétition m’a été remise signée par la plupart des habitants signalant l’étroitesse de la voie vu l’importance du stationnement se rajoutant à la vitesse excessive des usagers. Ce souci, nous l’avons avec mon conseil municipal depuis notre prise de fonction si bien que depuis déjà deux ans les services du département s’occupent de ce cas. Notre rencontre va finaliser le programme qui sera présenté en 2018 en espérant une réponse positive à la demande de subvention pour une réalisation en 2019. (Marie-Pierre, je compte sur toi pour l’éducation du bébé que je te confierai).

Maintenant j’attire votre attention pour le social, en association avec nos voisins de Cessenon et Pierrerue, nous avons lancé l’opération Monalisa, nous ne sommes que 4 mêmes structures en France qui doivent essayer d’avoir des résultats sur l’aide, le soutien aux personnes isolées, âgées ou pas que l’on repèrerait (explication rapide à faire) mais il me faut des bénévoles. Nous avons eu déjà plusieurs réunions, Cessenon sont 6 + Marie-Pierre Pons, Pierrerue 3 + Pierre Bardy, la prochaine réunion se fera chez nous dans cette salle le vendredi 26 janvier à 14h30. Faîtes un effort, au moins
d’une prise de contact. De même pour les journées Eureka.

Au sujet de la Communauté de Communes : d’abord merci à tous d’être là ce soir. Je n’en reviens pas je vous ai vu arriver les uns après les autres, cela me fait chaud au cœur. J’ai même pensé que Jean-Noël avait organisé un voyage sur Prades, chers Pradéens s’ils sont venus, s’ils sont tous là ce n’est pas pour voir mourir la Mamma mais pour m’amener leur soutien et leur sympathie parce qu’ils savent qu’à Prades il faut se battre plus qu’ailleurs pour obtenir les choses où les garder. En 2014, j’étais vraiment sceptique mais je reconnais qu’avec la communauté, certaines concrétisations
n’aurait pu voir le jour individuellement. Par exemple, sur 5 ans l’éclairage public va être transformé : tout le village sera équipé Leds. Nous attaquons la 3 ème année, cette année la rue principale après la rue des muriers déjà faite. Les déchetterie aménagées avec l’installation des caches containers (Carole Thierry), la culture avec son choix haut de gamme toute l’année à des prix raisonnable (E. Dauzut), le tourisme avec sa maison cantonnière à Capestang sur les bords du canal, réussite totale ainsi que le futur syndicat d’initiative sur la Promenade de St Chinian (H. Sola), en social la maison des services au public avec des agent qui vous accompagnent sur de nombreuses thématique : retraite, logement, justice avec des permanences proche de chez vous organisées par M. Mouton. Tout cela dans une ambiance de travail où chacun tache d’amener son expérience et bonne volonté. De toute façon le train est en marche, nous ne pouvons plus l’arrêter.
Je me permets quand même de mettre un bémol sur la partition, une analyse personnelle qui n’engage que moi. C’est que nos décideurs Parisiens qui ficellent les dossiers dans cette grosse et lourde administration en appliquant la baisse des dotations, en créant les EPCI, les grandes agglo ont pour but de fragiliser certaines communes pour mieux en diminuer le nombre. Politique pour moi dangereuse pour notre démocratie et je n’exagère pas en disant que les petites communes comme lanotre restent le dernier service public efficace, soyez en bien conscients.
Dans le rural, avec mes collègues maires, nous consacrons pratiquement tout notre temps et toute notre énergie à votre service et que notre seul souci est la défense de l’intérêt général. Ne croyez surtout pas que nous faisons cela pour devenir riche. Une fois compté le temps passé, les frais occasionnés, il ne nous reste même pas de l’argent de poche. Je m’excuse auprès de tous de vous dire cela le jour de la cérémonie des vœux, mais c’est la seule occasion que j’ai de vous exposer ces problèmes qui nous concernent.
Je ne vais pas terminer quand même sans remercier tous ceux qui me soutiennent et m’aident dans ma fonction. D’abord mon équipe municipale qui est présente, mes employés municipaux qui s’investissent à 100% dans la vie communale et bien sur toutes les épouses qui nous soutiennent avec patience : Notre comité des fêtes qui anime de façon régulière notre commune avec même un grand concert de la lyre de St Chinian Capestang.

Enfin je remercie le conseil départemental et son président K. Mezquida et toutes ses équipes pour l’aide financière et technique apportée. A ce sujet je vais leur faire un clin d’œil en vous racontant une histoire.
Je terminerai en disant qu’en 2018 Prades va poursuivre son chemin, fier de ce qui a été fait et déterminé à continuer.

Je conclurai pour vous tous par des vœux plus personnels de santé, une santé sans laquelle le reste est difficile parfois impossible. Pour mes collègues maires, des vœux de sérénité pour ne pas se disperser en oubliant l’essentiel. Enfin des vœux d’amitiés et d’Amour, gardons l’esprit de rassemblement. Au nom de mon conseil municipal et de nos employés :

Bonne et grande année 2018.

(Jean-Marie Milhau – 20 janvier 2018)