Événements et Photos

VŒUX DE LA MAIRIE A LA POPULATION – JANVIER 2020

« Monsieur le Sénateur Henri Cabanel, Madame la Vice-Présidente du département Marie-Pierre Pons, Monsieur le président JN Badénas, chers collègues Maires, chère collègue Edwige, des communes de la communauté de communes, messieurs les représentants de la gendarmerie, des  pompiers, et présidente des associations, chers Pradéennes, chers Pradéens.

Pour une fois je vais essayer d’être le plus bref possible, bien que mon épouse Marie-Jo me dit tout le temps « dans ton langage le mot bref n’a
jamais existé, n’existe pas et n’existera jamais ». Mais en cette année d’élections municipales, la loi nous interdit de se servir de la cérémonie des
vœux pour faire de la propagande, surtout sur les projets à venir : je m’en tiendrai donc au compte rendu de l’année 2019 et aux remerciements à
tous ceux qui ont permis d’améliorer le bien être et le vivre ensemble de notre commune et qui servent de repères à nos nouveaux arrivants à qui je souhaite la bienvenue.

Mais d’abord, je tiens à soutenir les familles qui ont pu connaître de la peine, un deuil, la maladie ou de la souffrance durant cette année. J’aurai une pensée particulière en ce début d’année pour Pierre Cougnenc qui vient de nous quitter, Pierre était mon ami, un vrai, une référence, un recours parfois.

Je continuerai avec Marie Jo à rendre visite de temps en temps à ton « Fennou » Andrée comme nous le faisions quand tu étais là : « Adisiias Pierre ».

Pareillement je me sens obligé en ce début d’année de rappeler le souvenir amer d’un été marqué par le décès tragique de notre collègue Jean- Mathieu Michel Maire de Signes, dans le département du Var. Comme beaucoup d’entre nous, je ne le connaissais pas personnellement. Et pourtant, du moins les maires du monde rural, nous nous sommes tous reconnus dans l’histoire que raconte sa vie, d’engagements quotidiens, d’attachement indéfectible à un territoire connu par cœur, et de passion pour le service de l’intérêt général. Non, rien ne pourra jamais justifier qu’un maire meurt d’avoir simplement empêché le dépôt sauvage de déchets dans sa commune, pas plus que rien ne peut justifier qu’un pompier, un médecin, un gendarme ou un policier soient agressés lorsqu’ils sauvent ou protègent des vies. Ce drame nous a vite renvoyé aux maux actuels de notre société marquée par un recul du respect d’autrui quel qu’il soit, et à la défiance croissante envers toute forme d’autorité ou de règles collectives. Restons vigilants.

Ceci étant dit, je vais vous rappeler ce que nous avons fait ensemble en 2019 : Avec l’entretien habituel du village : station, propreté, rafraichissement, nous avons terminé la réfection des anciens lavoirs, avec le ravalement et la peinture de la façade en continuant avec celle du multi-services et agence postale, travail assuré par Grégory Lefebvre entrepreneur local. Nous avons réalisé 600 m de béton et pas loin du kilomètre d’enrobé à chaud sur des chemins communaux. Enfin : notre laboratoire culinaire est devenu effectif, cette cuisine tant attendue avec tous ses éléments est terminée et fonctionnelle : c’est un peu aujourd’hui son inauguration. Vous aurez l’occasion de lancer un regard dans la soirée sans bien sûr gêner nos chefs bénévoles. Mais tout cela représente un sacré investissement que nous ne pourrions assumer sans l’aide de nos partenaires.

Merci donc en premier au département toujours présent dans le monde rural mais aussi à la Région et à l’Etat ainsi qu’à l’agence de l’eau par l’intermédiaire du SIVOM. Je salue la présence parmi nous d’élus de Cazouls et notre directrice Dominique Fouilhé. Enfin les travaux qui vont démarrer ce premier semestre 2020 avec toute la préparation faite depuis avril 2018 pour commencer la sécurisation de notre village. 2019 a été une année d’études, de mise en place du projet, la pêche pour notre petite structure on peut même dire la « pêche au gros » de subventions dont on commence à recevoir les résultats, choix de l’architecte (cabinet Rouffet). Tout cela grâce à l’accompagnement de Hérault Ingénierie représenté ce soir par Christophe Marzat. Merci encore une fois au département et à son président Kléber Mesquida pour avoir créé cette identité si essentielle et incontournable pour des petites communes comme la nôtre.

Je ne pourrai continuer ces vœux sans parler de notre communauté de communes Sud Hérault. 2014 : six ans déjà que les Maires et élus communautaires des dix-sept communes rurales qui la composent se rencontrent régulièrement sous la Présidence de Jean-Noël Badenas pour créer un lieu d’échanges, de réflexion de décisions pour analyser les besoins à satisfaire et fixer des objectifs précis. Résultats fin 2019, nous terminons le contrat avec Citéos sur un programme de cinq ans, tout le village de Prades est équipé de lampadaire leds remplaçant les néons traditionnels pour une  économie de 30 % concernant l’éclairage public. Patrimoine et culture avec la veille sanitaire dans les églises : L’église de Prades a été sélectionné en 2019 pour rénover les deux statues St Roch, la vierge et l’enfant datant du XVIIème siècle…..etc.

Action sociale notamment sur la jeunesse avec des forum sur l’orientation, les centres de loisirs l’été, qui permet de recruter du personnel, ce qui permet de faire un clin d’œil à JF Favette qui a beaucoup œuvré pour mettre en place ce service.

Les tiers lieux aux entreprises dont un à Saint-Chinian déjà mis en place.

Pour Prades l’aide importante et efficace à l’ASA qui avait un projet arrêté pour manque de financement. Grace à une demande d’étude qui obligatoirement devait passer par la communauté de communes, qui en plus d’une subvention accordée a obtenu une réponse positive du département……

Économie aussi grâce aux matériels mutualisés notamment la nacelle, les barrières, Pierre j’ai cessé de me prendre pour Clovis, je ne parlerai plus de la balayeuse.

Le temps presse, je comprends que beaucoup ont déjà fermé les oreilles pour pouvoir mieux renifler la suite (anecdote sur le copain qui n’a pas mangé depuis trois jours pour s’éclater à Prades) alors je termine en remerciant les associations du village et autres de St Chinian et tous nos bénévoles (Merci au syndicat de Pêches, Vélo, Souvenir Français) qui aident à rendre Prades toujours plus agréable.

Merci à Regine et Philippe Présidents de la chasse petit gibier et de la Diane pour leur entente et l’organisation festive du loto annuel et de la brasucade l’été.

Merci à Béatrice Spaecht pour son implication à Monalisa en devenant la référente.

Merci à Serge Fernandez cogérant avec A. Jougla et moi-même du Groupement Forestier, Alain ne se fâchera pas si je dis que c’est grâce à l’implication et au dévouement bénévole de Serge que pas mal d’animations (communauté de communes, écoles, AG de l’Hérault, … ) que l’on parle encore en bien de Prades.

Merci à Yoan Mage et à son équipe (Yoan pour m’aider aussi à la mairie) implication de Yoan quand Claire est absente.

Merci à tout mon personnel communal, tellement peu nombreux dans notre village de moins de 500 habitants que je vais avec plaisir les nommer : Didier qui fait office d’ancien, remarquable binôme avec mon 1er adjoint Roch Codou, Claire, notre DGS à nous malheureusement pour elle, je lui donne le titre qu’elle mérite, mais pas le salaire, Cathy nouvellement responsable du multi-services et agence postale et enfin notre petite dernière arrivée Perrine en formation à l’agence de Creissan, ce qui me permet de dire également un grand merci à B. Barthès maire et à Françoise Chavernac responsable de l’agence de Creissan qui acceptent alors que rien ne les obligent à former nos agents : la seule raison F. Chavernac a les meilleurs résultats de toutes les agences de l’Hérault, depuis plusieurs années.

Merci aussi à Jérôme Roger Maire de Babeau Bouldoux pour la mutualisation comme déjà fait avec Pierrerue. Merci à Pierre. Je suis
d’accord Jérôme quand tu dis : officiellement c’est une convention : nous c’est l’amitié des petites communes. Je rajoute ce proverbe indien qui dit
« tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Merci à vous chers concitoyens pour la confiance que vous nous avez accordée, bonne année à tous et … « à l’an que ven » vu que tout le monde ne comprend pas l’anglais je vous traduis à l’an prochain. Que Vive Prades.

(Parole au Sénateur)

Merci aux deux Béatrice, Isabelle, Cathy, Rose Marie, Monique, Marie Carole, Anne et Marie Jo.

Je n’aime pas trop reprendre des citations, mais là je vais me permettre de citer Guy de Maupassant qui a écrit, je cite : « De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise ».

Je vous demande donc de vous rapprocher des tables pour satisfaire votre gourmandise. »

(Discours de M. le Maire Jean-Marie Milhau – 25 janvier 2020)

 


CEREMONIE DU 14 JUILLET 2019 – HONNEUR AUX SAPEURS POMPIERS


 » Honneur aux Sapeurs-Pompiers
Il n’y a que deux dates officielles pour le changement de grade ou la décoration concernant nos amis les sapeurs pompiers : Le jour de la Sainte Barbe, leur patronne et le 14 juillet jour de la fête nationale.
C’est pour cela que le Maire de Prades-sur-Vernazobre, Jean-Marie Milhau, en accord avec le chef de centre de Saint-Chinian le lieutenant David Mouton, profita de cette belle journée et du rendez-vous annuel avec la population pour honorer en présence d’une partie de l’effectif, un couple de sapeurs pompiers qui de plus font partie des administrés de la commune : Florent et Perrine Pigassou née Maynadier dont les parents assistaient à la cérémonie.
En effet Florent, enfant de Prades ayant réussi l’examen, vient d’être promu adjudant et adjoint au chef de garde. A la demande du Maire c’est son propre papa, Guy, qui lui apposa ses nouveaux galons. Quant à Perrine elle fut nommée Sergent chef et décorée en recevant une médaille pour ses dix ans de service, qui lui fut remise par Jean-Marc Culioli son oncle et conseiller municipal : Elle devient par la même chef de garde.
Dans son allocution le Maire rendit hommage à tout le corps des sapeurs pompiers rappelant la honte qu’il a pour ceux qui les caillassent dans certains quartiers, insistant par contre sur le respect immense du monde rural et sur leur disponibilité, pour preuve seul bémol de la soirée, ils n’ont pas pu participer à l’apéritif communal étant appelé sur un feu de garrigue sur une commune voisine.
Tout les villageois eux terminèrent cette belle fête autour de l’apéritif du bien vivre ensemble.  »

(Discours de M. le Maire Jean-Marie Milhau – 14 juillet 2019)


RENCONTRE DU 28 JUIN ENTRE ÉLUS DE LA COMMUNAUTÉ DES COMMUNES et MR MESQUIDA
 » Le vendredi 28 juin fut une belle journée de rencontre entre les élus de notre communauté des communes Sud-Hérault avec monsieur le Président du département Kléber Mesquida, qui est également notre conseiller départemental en binôme avec Marie-Pierre Pons également Maire de nos voisins de Cessenon-sur-Orb.
Tout les deux accompagnés de Jean-Noël Badenas, Président de Sud Hérault ainsi que les Maires voisins sont venus rendre visite à notre maire Jean-Marie Milhau accompagné de son conseil municipal et de son personnel. Monsieur le Président Kléber Mesquida à l’habitude de rencontrer régulièrement les élus sur leur terrain pour venir au plus près prendre conscience des dossiers lorsqu’ils sont en plus suivis par ses services. C’est le cas pour notre commune qui en prévision des travaux importants en vue de la sécurisation de la traversée du village et la création d’un office associatif, a choisi Hérault ingénierie, structure récente mise à disposition par le département pour nous accompagner, conseiller, avec leurs compétences techniques, juridiques et relationnelles jusqu’à la réalisation du projet.
Le Président Mesquida a tenu se faire présenter le dossier pour avoir un avis personnel et donner son avis.
La réunion fut clôturée autour d’un café gourmand convivial apprécié par tous et terminer par les remerciements de notre Maire au Président du Département pour la considération faite à notre petite commune rurale.  »

(M. le Maire Jean-Marie Milhau – 28 juin 2019)


VŒUX DE LA MAIRIE A LA POPULATION – 19 JANVIER 2019
 » Monsieur le député, Madame la vice-présidente du conseil départemental, Messieurs les représentants des corps constitués des pompiers et gendarmerie, Messieurs les Maires, Mesdames les Maires, Messieurs les Présidents des Associations, chers pradéennes et pradéens, Mesdames et Messieurs.

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille pour cette traditionnelle cérémonie des vœux, moment privilégié mais aussi temps de convivialité et de rencontre. J’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une Belle Année 2019, santé bien sûr mais aussi épanouissement dans votre vie familiale, professionnelle, associative.

Mais comme la tradition veut que le Maire fasse le bilan de l’année écoulée puis présenter les projets pour 2019, je ne peux commencer sans vous parler du sentiment d’effroi et de douleur pour notre République une fois encore frappée en son cœur en fin d’année au Marché de Noël de Strasbourg et d’avoir une pensée pour les familles touchées par ce drame inacceptable.

De même, il m’est impossible de ne pas dire l’inquiétude que j’ai, vu le climat social qu’il y a actuellement sur notre pays. En tant que Maire mais aussi comme retraité de la viticulture, je me suis arrêté quelque fois pour discuter sur les points de rencontres et soutenir les gilets jaunes pour leur dire que je partage leurs revendications, leur combat devant l’injustice sociale et fiscale.

Par contre je ne peux cautionner ces bandes de casseurs qui jettent un discrédit sur un mouvement populaire. Je condamne fermement les agressions sur nos parlementaires, nos corps constitués : pompiers, gendarmes. Je vous donne d’abord deux chiffres qui en disent plus qu’un discours : sur notre territoire en 2018 la caserne de pompiers de Saint-Chinian a dépassé les 350 interventions, alors que la gendarmerie de Murviel-les-Béziers dont nous dépendons ont chiffré plus de 900 crimes et délits (12 interventions sur Prades). Respect pour ces hommes qui assurent notre sécurité au péril de leur vie (dernièrement, explosion de gaz sur Paris).

En 2018 nous avons amélioré la cour de la salle des associations avec la création d’une nouvelle entrée (portillon pour raison de sécurité pour les fêtes) nous avons bétonné la montée du cimetière neuf ainsi que le chemin des boriettes pour un montant global de 20 000 €, grâce à la subvention du FAIC 2017 allouée par le département de 13 500 € (entreprise Frances).

Nous avons investi sur les armoires sécurisées et plus pratiques dans le bureau du secrétariat et pour le rangement dans l’atelier municipal et se mettre aux normes de sécurité. Par contre nous n’avons pu réaliser deux chantiers promis : Celui de la rue Bel Air, eau et assainissement, repoussé en 2019, nous avions des priorités, notamment sur Assignan, plus urgentes (canalisation à changer). Le syndicat est devenu un SIVOM en s’associant avec Cazouls qui était en régie, conséquence de la loi Notre : Le président du Sivom restant Thierry Cazals, avec comme directrice Dominique Fouilhé.

Aux vœux précédents, je vous avais promis que l’on aurait une cuisine et nous l’étrennerions en ce début d’année, nous n’avons pas pu respecter les délais, quelques petits soucis ont retardé la mise en chantier, qui va être effectif dès le 1er trimestre 2019. Elle sera réalisable grâce à une subvention de 13 500 € du département. Ce qui nous amène aux projets 2019, qui devraient être important pour notre commune : donc réalisation de cette cuisine, aménagement des anciens lavoirs avec une subvention de la région de 8 200 € plus complément de la sous-préfecture, emploi du FAIC 2018 avec peut-être indemnisation pour catastrophe naturelle qui servira à la réfection des chemins, travaux d’entretien et de réhabilitation qui vont commencer (Entreprise Loubes sur le chemin de la Rouvelane)… etc

Mais le grand projet d’un mandat d’une équipe municipale pour une commune de la grandeur de Prades est mis en place et va démarrer. En tant que pradéen habitant au village avant d’être Maire, je pensais qu’il fallait trouver une solution pour sécuriser et rendre plus agréable la vie de tous les jours en sécurisant et régularisant la traversée, y compris de réduire la vitesse à l’entrée et la sortie, route de Cessenon.

La solution nous l’avions, le projet a été adopté par le conseil municipal à l’unanimité. Explication :
• Un terrain non constructible qui pouvait le devenir en agrandissant et sécurisant l’entrée et la sortie sur la route départementale avec une grandeur importante (1 bon ha)
• Chance d’avoir le local de la Mairie et tous les réseaux en place.
• Entente avec les personnes concernées

Projet :
• Construire un local technique à côté du cimetière avec un accès aménagé pour la rentrée par en haut, niveau du parking qui sera créé.
• Démolir le local actuel pour dégager et libérer le terrain.
• En entente avec les personnes concernées, récupérer pour l’euro symbolique une grandeur de terrain permettant la mise en place d’un parking de 30 à 40 places.

Le temps d’arriver, la nouvelle municipalité installée, dès 2015 le projet était élaboré dans nos esprits, mais la difficulté était la mise en route car il est prévu aussi l’aménagement de la route départementale depuis la Mairie, jusqu’à la place du four à pain. Nous avons perdu deux bonnes années : conseils de 3 cabinets, changement de personnes aux services du département (retraite pour Jean-Claude Bourdel, départ de Richard Grangonnet), le temps qui défile, certains conseils me disaient de tout lier, jusqu’au jour où !
La nouvelle tomba : le Président K. Mesquida convoqua au mois de juin les maires qui désiraient, à Montpellier, pour adhérer à Hérault Ingénierie, structure qu’il a eu l’idée de créer pour accompagner ceux qui le demanderaient dans leurs projets. Vous pensez bien qu’à l’inscription peu de petites communes n’ont pas oublié la date : Le Maire de Prades, votre serviteur, qui avait eu accidentellement l’info, avait pris contact dès le mois de mars et s’était positionné.

Dossier n°2, donc le train était en marche, et nous avons beaucoup et bien travaillé avec Christophe Marzat responsable ingénierie du service (le présenter) ainsi qu’avec Serge Stefanini responsable des routes (agence Olonzac). Croyez-moi, votre présence ce soir me réjouit et devant tous, je salue vos compétences et j’en profite pour remercier le Président Mesquida, tu transmettras Marie-Pierre pour toute l’aide amenée au monde rurale. La centaine de projets est dépassée. Donc durant 2019, le projet ayant été délibéré en conseil municipal, va suivre son élaboration ; demande de subvention à tous les niveaux, appel aux entreprises, choix de l’architecte…etc, pour démarrer les travaux début 2020. Dès cette année, réunion avec Serge Stefanini pour prévoir la suite du projet. Coût de l’opération de la 1ère tranche 350 000 € HTVA avec un local pour les chasseurs et un espace à définir pour le comité des fêtes.

Vous voyez mes amis, que le boulot ne va pas manquer mais que malgré les soucis qu’actuellement provoque la fonction il y a des moments de joie quand on arrive à force de travail à faire aboutir un tel projet, comme quand on résout la problématique d’une famille, qu’on récolte un simple sourire ou un merci.

Aussi je vous demanderai d’accepter et surtout de pratiquer ce qui doit être le fil conducteur de notre vie sociale dans notre monde rural pour que le bien vivre ensemble perdure, plus de civisme, plus de citoyenneté, plus de solidarité et si possible, pour ceux qui le peuvent du bénévolat que j’obtiens déjà avec certains pradéens dont je tairai le nom pour ne pas les gêner : Par exemple, depuis 4 ans maintenant avec les communes de Cessenon et de Pierrerue, sous le couvert du CLIC nous avons adhéré à l’opération Monalisa, qui consiste à surveiller l’isolement des personnes en mal être pour une raison ou une autre. Nous avons eu 2 cas sur Prades, ce sont les intervenants de Cessenon qui sont venus, je n’ai encore trouvé de volontaires alors que notre association a été cité en exemple à l’Assemblée Générale d’Angers dernièrement, pour son efficacité et sa mise en place. J’essaye d’assumer Marie-Pierre mais je m’excuse d’avoir loupé quelques rendez-vous.

Je vais terminer en remerciant mes collègues de la Communauté Sud Hérault (un plus pour P. Bardy) ainsi que tout le personnel, pour tout le travail et les mutualisations faite en commun, la réalisation du futur PLUI en voie terminale, grand projet d’urbanisme qui inclura le PLU de Prades, avec ses contraintes, ses soucis pour le conseil municipal et des nuits sans sommeil pour votre Maire.

Enfin je ne peux terminer sans remercier mon conseil municipal et les adjoints qui m’aident à trouver les solutions pour vos souhaits, parfois vos exigences souvent à l’unanimité. Un Grand merci à nos quatre employés municipaux : Claire, Patricia, Didier, Stéphanie auxquels j’ajoute David pour leur travail de qualité, leurs efforts qui sont reconnus par tous et qui améliorent le bien vivre à Prades.
D’ailleurs pour étayer mon propos, cette année à Prades : 5 mariages, 2 naissances pour un 1 seul décès. Pauline Bathès née Escande qui a fêté ses 102 ans, bon pied, bon œil. Il fait quand même bon vivre chez nous. Vive Prades.

Je remercie nos top chefs qui ont préparé ce repas dinatoire et je vous souhaite un bon appétit avec un clin d’œil à Annie Magnas : Bon anniversaire Annie. »

(Discours de M. le Maire Jean-Marie Milhau – 19 janvier 2019)


CEREMONIE DU 14 JUILLET 2017 – DISCOURS DE M. LE MAIRE et INAUGURATION DU BARBECUE
 

 » Mes chers concitoyens.
Je commencerai ce petit discours pour nous rappeler ensemble ce que représente le 14 juillet  en empruntant ces quelques vers à ce grand poète que fut Jean Ferrat.
> Cet air de liberté au delà des frontières
> Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
> Et dont vous usurpez aujourd’hui le prestige
> Elle réponds  toujours au nom de Robespierre : ma France

Nous fêtons aujourd’hui  une date fondatrice pour notre pays.
Le  quatorze juillet est un moment historique, celui de la prise de la Bastille en  1789.
C’est aussi et surtout un moment politique, celui de la fête de la  fédération qui s’est déroulé à Paris, 1 an plus tard.
Le 14 juillet 1790 les parisiens se sont réunis sur le champ de Mars pour marquer leur volonté de concorde nationale.
Au milieu d’une foule importante et des députés des 83 départements, il a été prêté serment à la nation et à la loi.
Cet accord a pour fondement la proclamation des droits de l’homme et du citoyen, naturel et imprescriptible : la liberté, le droit au respect de la propriété privée, la sureté des personnes et des biens, la résistance à l’oppression quelle quelle soit……etc.
Il n’est jamais inutile de rappeler ces droits, encore trop souvent remis en question, bafoués où parfois méconnus.
Cette concorde a aussi pour fondement la république.
Le 14 juillet 1789 symbolise l’intervention du peuple dans le déroulement de sa propre histoire.
De sujet il devient acteur, agissant de façon autonome sur le cours des évènements.
De cet acte fondateur découlent nombre de principe sur lesquels repose toujours aujourd’hui nos valeurs nationale : les droits de l’homme ; mais aussi la liberté de la presse, la liberté d’association l’instruction laïque, la séparation des églises et de l’état, la liberté syndicale, le suffrage universel et j’en oublie surement.
Ces conquêtes politiques sont essentielles.
Essentielles au sens d’indispensables à notre vie au quotidien, mais au delà,  essentielles au sens de constitutives de notre régime politique, du fonctionnement de notre société, de notre pays.

En fêtant le 14 juillet nous réaffirmons notre attachement à cet héritage et aux valeurs républicaines de liberté, égalité, de fraternité qu’il nous rappelle.
Il nous revient à tous, élus comme citoyen et citoyennes de préserver et d’entretenir cet héritage.
Plus de 2 siècles nous séparent de la prise de la bastille et de la fête de la fédération..
Pour autant, qui pourrait affirmer, raisonnablement que cette longévité confère un caractère immuable.

Pour le dire simplement, rien n’est jamais acquis aux peuples. La vigilance est plus que de rigueur.
Notre responsabilité à nous tous et à toutes est entière.
Vive le 14 juillet ! vive la liberté,l’égalité la fraternité et la laïcité.
Vive la France vive Prades

Petit rappel à la loi :
Mes amis je viens de rappeler les lois et les règles qui ont instauré le 14 juillet, je vous demande de passer un message à mon nom : Il est interdit sur notre territoire d’acheter et d’allumer des engins qui font du bruit surtout la nuit et qui provoquent des incendies. Ceux qui rêvent et pensent que les voitures bleues avec des hommes et femmes habillés de bleu aussi sont le retour des schtroumps avec des schtumfettes sur notre territoire se trompent : ces hommes et ces femmes s’appellent gendarmes et gendarmettes et ils sont redoutables  après leur intervention, même le maire aussi compréhensif qu’il soit ne peut plus rien faire. Merci

Et maintenant buvons le verre de l’amitié !!!!  »

(Discours de M. le Maire Jean-Marie Milhau – 14 juillet 2017)


    titres_edifices    titres_paysagetitres_11nov14_2
 

Un grand merci aux personnes qui nous ont transmises ces photos !!